Sur les bancs de Terre-Neuve

 

Nous voilà bien-en du monde ici

Nous voilà bien-en du monde là

Celui que j’aime n’y est pas

Légère, légèrement

Sur les bancs de Terre-neuve

Mon bien aimé m’attend

 

Celui que j’ai-aime n’y est pas (bis)

Car je le vois venir là-bas

Légère, légèrement

Sur les bancs de Terre-neuve

Mon bien aimé m’attend

 

Car je le voi-ois venir là-bas (bis)

Dessus son cheval noir et blanc.

 

Dessus son che-eval noir et blanc (bis)

A sa main droite tient un gant blanc.

 

A sa main droite tient un gant blanc (bis)

Mes amourettes (!) y sont dedans.

 

Mes amoure-ett’y sont dedans (bis)

Elles y sont bien étroitement.

 

Elles y sont bien-en étroitement (bis)

Depuis Paris jusqu’à Rouen.

 

Depuis Pari-is jusqu’à Rouen (bis)

Depuis Rouen jusqu’à Fécamp

Légère, légèrement

Sur les bancs de Terre-neuve

Mon bien aimé m’attend (bis)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site